La myopie

 

est un trouble visuel progressif qui se traduit par une mauvaise vision de loin. Si la myopie est sévère, elle altère également la vision de près. En plus d’affaiblir la vision, elle modifie également la structure physique de l’œil. L’œil devient plus long (allongement axial). Ces modifications augmentent le risque de maladies oculaires futures (voir Les dangers de la myopie). C’est l’une des principales causes de cécité dans le monde et elle est directement associée aux décollements de la rétine et au glaucome.

La myopie a certainement un lien génétique. Cependant, elle est davantage due au stress environnemental lié au travail rapproché, comme la lecture, les études, l’utilisation d’un ordinateur et le manque de temps en plein air. En fait, l’une des théories sur l’augmentation de la myopie est qu’il s’agit de la méthode utilisée par notre œil pour s’adapter à la demande d’un travail prolongé de près. Il faut moins de travail à une personne myope pour lire. C’est pourquoi on l’appelle « myope ». Avant la révolution industrielle, les humains utilisaient principalement leurs yeux pour voir de loin. À cette époque, l’incidence de la myopie était inférieure à cinq pour cent. Dans une étude récente, les chercheurs ont constaté que la myopie avait augmenté de 66 % aux États-Unis entre 1971 et 2004.

La croissance de la Myopie

2 500 000 000

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) prévoit 2,5 milliards de myopes d’ici 2020.

Epidémie en Asie

90% des étudiants en Chine sont myopes.

Un quart

En 2004, environ 26 % des personnes vivant aux États-Unis et en Europe étaient myopes.

Les dangers de la myopie

La myopie et ses troubles progressifs peuvent entraîner des modifications oculaires anormales ou néfastes. Une myopie élevée peut entraîner un amincissement et un affaiblissement de la rétine. Un étirement ou un allongement anormal de l’œil peut exercer une traction sur le vitré qui, à son tour, exerce une traction sur la rétine, entraînant son décollement. Un décollement de la rétine peut entraîner la cécité. Ce processus d’allongement peut également provoquer l’apparition de trous en forme de « treillis » dans la rétine périphérique. Ces trous peuvent permettre au liquide de s’infiltrer sous la rétine, la soulevant et la détachant. Là encore, cela peut entraîner une perte de vision permanente.

Les myopes modérés à forts ont deux fois plus de risques de développer un glaucome. (Mitchell 2000). De plus, la détection de la myopie est beaucoup plus difficile en raison de la déformation de la tête du nerf optique résultant de l’élongation oculaire. La tête du nerf optique est l’une des structures examinées de près pour détecter les changements dus au glaucome. Il est difficile de déterminer si les changements sont dus à un étirement myopique ou à un glaucome.

Myopie évolutive : Recherche Scientifique

Développement de la myopie et hérédité

The Orinda Longitudinal Study of Myopia (Zadnik, 1997). Les enfants deviennent emmétropes lorsque la longueur axiale de l’œil augmente et que la puissance du cristallin diminue. Les antécédents parentaux de myopie sont le facteur prédominant du développement de la myopie qui n’est pas dû au fait que les parents myopes ont un effet sur l’activité de travail de près.

Le travail de près peut entraîner le développement de la myopie.

L’introduction de systèmes scolaires dans des cultures où ils n’existaient pas auparavant a entraîné une plus grande incidence de la myopie (Young et al., 1970).

Les professions impliquant une activité intense de proximité favorisent le développement de la myopie (Adams et McBrien, 1992).

Des études transversales ont trouvé des associations entre le travail de près et la progression de la myopie ( Saw et al., 1996 ; Saw et al 1999).

Une étude portant sur 153 enfants singapouriens a déterminé des taux de progression plus élevés chez les enfants plus jeunes et chez ceux dont la myopie était plus importante au début de l’étude (Saw et al. 2000).

Les enfants sont particulièrement sensibles au travail de près qui cause la myopie (Goss, 1994).

Les jeunes adultes âgés de 20 à 30 ans ont développé une myopie tardive qui a coïncidé avec le début d’un travail intense de près et, dans de nombreux cas, l’utilisation d’un ordinateur (Sheedy, Shaw-McMinn, 2003).

Développement de la myopie et excès de convergence (Esophorie)

L’ésophorie est un facteur de risque dans le développement de la myopie chez les enfants (Chung, 2009).

L’ésophorie entraîne un retard accommodatif plus important, ce qui provoque un flou rétinien (Goss et Rainey,1990)

L’ésophorie est un état où les yeux ont tendance à se tourner excessivement vers l’intérieur lors de tâches de près.

Développement de la myopie et ordinateurs

Tokoro (1988) rapporte une progression de la myopie après 1 an de travail sur ordinateur. Toppel et Neuber (Thomson,2002) ont étudié l’évolution de l’erreur de réfraction sur 2 ans par rapport à un groupe témoin.

Mutti et Zadnik (1996) Aucune preuve convaincante que les ordinateurs sont plus importants que la lecture dans la myopie progressive.

Université de Californie à Berkley (UCBSO Study,2002) – une myopie précoce peut résulter du fait que des enfants de cinq à douze ans travaillent sur ordinateur plus de deux heures par jour.

Yeow & Taylor ont démontré qu’une myopie transitoire est un effet commun du stress accommodatif à l’écran d’ordinateur. Les auteurs ont également documenté un changement de myopie de 0,12D dans un groupe d’utilisateurs d’ordinateurs par rapport à un groupe de contrôle. Il a été démontré objectivement que les changements transitoires de la myopie résultent de changements temporaires de l’accommodation (Zheng,Yan et al,2008).

Développement de la myopie et accommodation

(Étude Comet, 2003) Prouver ou réfuter la théorie selon laquelle les enfants ayant une mauvaise réponse accommodative peuvent trouver des lentilles progressives bénéfiques pour ralentir la progression de la myopie. L’étude Comet était un essai clinique randomisé conçu pour tester l’efficacité des lentilles à addition progressive contre la progression de la myopie chez les enfants. Des lentilles progressives multifocales, ont été utilisées dans le groupe expérimental. Après trois ans, l’étude n’a révélé pratiquement aucune différence entre le groupe qui portait les lentilles multifocales et celui qui portait des lentilles standard pour la myopie.

 

Développement de la myopie et remodelage de la cornée en orthokératologie

Les études qui traitent de la progression de la myopie et de l’Ortho-K sont Reim, LORIC, CRAYON, SMART, MCOS et CRIMP.

– REIM (2003). Tom Reim OD,FOAA et ses collègues ont signalé pour la première fois le potentiel du contrôle de la myopie en 2003 avec une étude rétrospective qui a rapporté que le remodelage de la cornée permettait une réduction d’environ soixante pour cent de la progression myopique.

– LORIC (2005). L’étude Longitudinal Orthokeratology Research in Children (LORIC) a été menée en Asie et a révélé un taux de myopie et d’allongement axial beaucoup plus faible (47 %) chez les jeunes myopes évolutifs qui ont subi un remodelage de la cornée par rapport à ceux qui portaient des lunettes.

– CRAYON (2007). L’étude CRAYON (Corneal Reshaping and Yearly Observation of Nearsightedness), menée par Jeff Walline OD, FAAO à l’Université d’État de l’Ohio, a également révélé des taux inférieurs de progression de la myopie et d’allongement axial (57 %) (Walline, 2008).

– SMART en cours. Les études LORIC et CRAYON étaient toutes deux de petite envergure et concernaient moins de quarante patients. L’étude SMART (Stabilization of Myopia by Accelerated Reshaping Technique), une évaluation multicentrique longitudinale à grande échelle (300 patients) sur cinq ans de l’efficacité du remodelage cornéen chez les jeunes myopes progressifs, est en cours. Les résultats de la première année sont encourageants (Eiden et al, 2009).

– CRIMP(2010) . Le remodelage de la cornée inhibe la progression de la myopie (CRIMP) est une étude rétrospective sur dix ans menée en Australie qui a démontré le contrôle de la progression de la myopie sur une période de dix ans. Au moins 70 % de tous les participants du groupe témoin de remodelage de la cornée n’ont pas vu leur myopie progresser au cours de la période étudiée.

Nous contacter

Vous êtes arrivé jusqu’ici et vous voulez en apprendre d’avantage ? Contactez nous !

En cas d’urgence, appelez votre spécialiste ou rendez-vous à l’hôpital le plus proche.

Confidentialité

15 + 10 =

Références bibliographiques

Mitchell, P, Hourihan, F, Sanbach, J Wang, JJ The relationship between glaucoma and myopia; the Blue Mountains Eye Study. Ophthalmology. 2000 Jun;107(6):1026-7.
Sheedy, James E., Shaw-McMinn , Peter G.,’Diagnosing and Treating Computer-Related Vision Problems’;; Butterworth-Heinemann, &copy2003; 281pp.
Zheng Yan,Liang Hu, Hao Chen,Fan Lu.Computer Vision Syndrome: A widely spreading but largely unknown epidemic among computer users. Journal Computers In Human Behavoir: Vol 24 Issue 5,September 2008: pp 2026-2042.
Gwiazda , Jane, Hyman, Leslie, Hussein, Mohamed, Everett, Donald, Norton, Thomas, T.,Kurtz Daniel, Leske ,M. Christina, Manny, Ruth, Marsh-Toutle,Wendy, Scheiman,Mitch and the Comet Group. A Randomized Clinical Trial of Progressive Addition Lensesversus single Vision Lenses on the Progression of Myopia in Children. doi: 10.1167/10vs.02-0816 Invest Ophthamol. Vis. Sci. April 2003 vol 44 no.4 1492-1500.
Hoenig, Pia. Computer Use and Visual problems in Children. University of California Berkley School of Optometry Study. 2002. www.prio.com/press/feb 25_02.cfm
Saw, Seang-Mei,Chua, Wei-Hua,Hong,Ching-Ye, Wu,Hui-Min,Chan, Wai-Ying, Chia, Kee-Seng, Syone, Richard A., Tan,Donald. Nearwork in Early Onset Myopia. Invest. Ophthalmol. Vis. Sci. February 2002 Vol 42 No.2 332-339
Adams,D.W. and McBrien, N.A.(1992). Prevalence of myopia and myopic progression in a population of clinical microscopists. Optom. Vis. Sci. 69 467-473
Zadnik, K.,Mutti, DO, Friedman, NE, Adams, A.J., Initial Cross-Sectional Results from the Orinda Longitudinal Study of Myopia. Optom Vis Sci 1993 Sep;70(09):750-8
Walline, Jeffrey J..Slowing Myopia Progression with Lenses. www.clspectrum.com/article.aspx?article=100718.
Roan,Shari. Distance Vision is all a blur to more of us. www.latimes.com/news/nationworld/nation/la-sci-myopia15-2009dec15,0,6467519.story
Fan DS, et al. Prevalence, incidence, and progression of myopia of school children in Hong Kong. Investigative Ophthalmology Visual Sciences,2004 Apr;45(4) 1071-5
Nixon, Gregory J. A Report from GSLS 2010. www.clspectrum.com/article.aspx?article=104222
Eiden, S.B., Davis, R.L., Bennett, E.S., DeKinder, J.O.. The Smart Study:Background,Rationale, and Baseline Results. Contact Lens Specrum 2009;24;10:24-31
Mutti, D, O; Zadnik, K. 1996. Is computer use a risk factor for myopia?. Journal of the American Optometric Association. Vol. 67, no. 9: 521-30.
Tokoro T, Suzuki K. Changes in ocular refractive components and development of myopia during seven years. Jpn J Ophthalmol 1969; 13:27-34.
Thomson, David W. Eye Problems and Visual Display Terminals-The Facts and Fallacies. Ophthalmic and Physiological Optics March 1998 Volume 18 Issue 2 111-19.
Goss, DA, Rainey BB. Relationship of accommodative response and nearpoint phoria in a sample of myopic children. Optom Vis Sci 1999 May;76(5):292-4.
Chung,KM, Chong E. Near Esophoria is associated with high myopia. Clinical and Experimental Optometry April 2009 Vol 83 Issue 2, 71-5.
McBrien NA, Adams DW, A longitudinal investigation of adult-onset and adult progression of myopia in an occupational group. Refractive and biometric findings. Invest ophthalmol Vis Sci February 1997 Vol 38 no. 2 321-333.
Young, Francis A. et al. 1969. The Transmission of Refractive Errors within Eskimo Families. American Journal of Optometry and Archives of the American Academy of Optometry 46(9)